Chargé de diffusion – Booker

Le “chargé de diffusion – booker” est la pierre angulaire du travail de l’entreprise de spectacle vivant. Il possède une connaissance précise du contexte social, économique du spectacle vivant. Le cœur de son activité est la vente, la commercialisation de spectacles / concerts produits par un artiste, une compagnie ou une structure de production.

Outre les outils techniques liés à la vente, le chargé de diffusion – booker devra avoir une vision à long terme sur les projets qu’il choisit ou qu’on lui confie et pouvoir évaluer / analyser / comprendre un projet et ses enjeux autant en termes économique qu’artistique.

CURSUS

Cette formation peut être suivie soit en une succession de périodes de regroupement en centre pour des apports théoriques et de stage en entreprise, soit sous forme de contrat de professionnalisation donc en alternance centre / entreprise selon le calendrier.
La succession des périodes à l’école ATLA et en entreprise donne un terrain supplémentaire d’échanges en instaurant un aller-retour d’objectifs fixés avec les tuteurs. Elle permet d’accompagner l’insertion professionnelle et la qualification des jeunes et des adultes qui débutent dans le métier.

OBJECTIFS

• Acquérir une vision stratégique de la diffusion de spectacles vivants
• Prospecter et négocier les contrats avec les programmateurs
• Assurer la promotion des spectacles
• Organiser et gérer les tournées
• Autres missions pouvant être associées à cette fonction : rechercher des coproductions ou des préachats / rechercher et organiser des résidences de création / rechercher des financements privés ou autres financements complémentaires

ADMISSION

Public

Personnes issues ou pas du secteur de la musique et du spectacle vivant ou de la vente.

La formation Chargé(e) de diffusion – booker est ouverte à toute personne justifiant d’au moins une expérience professionnelle de la diffusion de spectacles vivants ou de la vente.

Pré requis

• Anglais scolaire au minimum
• Maîtrise de l’outil bureautique (Pack Office)
• Aptitude à s’intégrer dans un groupe
• Être disponible durant les huit mois du stage

MISES EN SITUATION

• 606 heures en entreprise : définition d’objectifs en relation étroite avec les tuteurs.
• « Coup de pouce » : aide au booking (phoning, mailing…) pour un projet artistique choisi en début de formation.
• Participation à un salon professionnel : avec des objectifs précis fixés avec le tuteur.

ÉVALUATION & VALIDATION

DOSSIER D’EVALUATION CONTINUE et MISES EN SITUATIONS 

  • DOSSIER D’EVALUATION CONTINUE : une évaluation continue représentée par un dossier à compléter soigneusement tout au long du parcours de formation et qui en illustre les différents passages obligés.

Par exemple : suivi /veille professionnelle, recherches personnelles, exercices individuels ou en groupe, bilan mises en situation, qcm sur le cadre juridique du spectacle vivant et de la musique enregistrée, sur les bases de la comptabilité et la fiscalité … Ceci permet au jury de statuer sur les compétences acquises ou en cours d’acquisition en fin de formation.

  • MISES EN SITUATIONS

1/ booking d’un artiste ou projet artistique choisi

Par exemple : organisation d’une date à Paris : Batofar – Java … Mettre en avant des artistes passent souvent par l’organisation d’un événement : Définir des objectifs, Mettre enplace une stratégie pour les atteindre avec un plateau d’artiste, établir un budget, prendre contact avec des lieux parisiens, négocier un contrat correspondant à la stratégie et au budget, organiser la production de l’événement, organiser la promotion et la communication de l’événement, réaliser le bilan de l’événement

2/ Etude de cas: production d’une tournée internationale

Exercice de logistique et de budgétisation d’une tournée de dates à l’étranger avec des artistes de différentes nationalité et d’age différents, Présentation et argumentation des différentes options choisies : circulation des artistes étrangers, utilisation d’excel , présentation d’excel – budget argumenté…etc

3/ Stages en entreprises ou contrats de professionalisation

De durée variable selon les parcours, cette mise en situation fait l’objet d’un rapport de stage écrit et d’une présentation orale devant un jury. Le jury sera susceptible d’interroger indifféremment sur le rapport de stage, la présentation orale ou sur certains points du dossier d’évaluation continue.

Titre de niveau III reconnu par l’Etat

Diplôme : titre de niveau III “Chargé de Management Artistique  & Culture”, enregistré au RNCP (publication au JO du 14 avril 2012). Accessible également en VAE.


Durée totale : 1006h dont 400h en centre et 606h en entreprise


Date de la formation : du 5 novembre 2019 au 26 juin 2020


Effectif : 10 stagiaires

TARIFS ET PRISE EN CHARGE
Contactez Caroline SAMANDOULOUGOU